garde


garde
Garde, f. penac. C'est ores reservation de quelque chose pour en user en temps propre, Asseruatio. Selon ce on dit ce fruit n'est pas de garde: ores protection, comme cela m'est baillé en garde, c'est à dire, pour le conserver et defendre contre tous, selon ce on dit garde noble, et garde bourgeoise; et garde de celuy qui a aucune desdictes gardes de mineurs. et par comparaison sauvegarde, pour les archers qui sont autour d'un Prince pour sa garde. Selon ce on dit la garde du Roy. Satellites Regis, ou Regij. Liu. lib. 23. Et la garde d'un Roy, ou autre Prince, c'est les archers qui le suivent ordinairement pour l'emparer, ores que le Latin dit, Custodia. Comme, Il est en la garde d'un huissier, c'est à dire, en prison courtoise: ores soing et vigilance sur quelque chose, Obseruatio. Comme, Je prendray garde sur ce qu'il fera, Obseruabo, quid ille facturus sit.
Archers de la garde du corps, Custodes corporis. Liu. lib. 23.
Mon garde corps, Corporis custos. ex Liu. lib. 23.
La garde du corps du Roy, Capitaine, ou autre personne, Stipatores, Excubitores.
La garde du corps d'un Capitaine, ou autre personne, Latrones, Milites conducti.
Recevoir aucun en sa garde, In fidem accipere. Gell. lib. 20. c. 1.
Mettre gardes aux portes, Custodes ad portas ponere. Liu. lib. 22.
Soldats envoyez pour la garde de la ville, Milites missi, vt vrbi praesidio sint. Liu. ibid.
Qui a la garde de quelque lieu, Tutelarius.
Garde ou fermier des ports, Portitor.
Garde et sergent des forests, Saltuarius.
Commis en la place d'une garde, Subcustos.
Laissé pour garde, Custos relictus.
La garde et entretenement de la societé des hommes, provenant de justice, Custodia iustitiae.
Celuy qui garde et enseigne autruy qu'il ne soit trompé, Cautor.
Qu'on ne garde plus, Obseruatio absumpta.
Avoir la garde et tuition de quelque gens, ou de quelque lieu, Praesidere.
Bailler garde, Custodem addere.
Bailler garde à quelque criminel, Asseruare reum hominem custodiis. Bud.
Mettre garde à quelqu'un, Asseruare custodiis.
Qui a quelque chose d'autruy en garde, Fiduciarius.
Bailler en garde quelque argent, Committere, Credere alicui pecuniam, Deponere pecuniam apud aliquem.
Bailler ses biens en garde, Committere et mandare alicui bona sua.
Chose qu'on baille en garde, Depositum.
Donner en garde, Seruandum dare.
Se mettre en la garde et tutele d'aucun, Conferre se in fidem et clientelam alterius.
Rendre ce qu'on nous a baillé en garde, Depositum reddere.
Laisser la capitainerie et garde de la place, Praesidium statiuum deserere, aut ab eo emanere. B.
Dieu soit garde de toy, Aue, Aueto, Iubeo te saluere.
Estre de garde, Ferre annos et vetustatem, AEuum pati.
Se donner de garde, Praecauere.
Se donner garde de quelque mal, Cauere malum.
Sans se donner de garde, Incaute.
Il se faut donner de garde, Prae cauto opus est.
Qui ne se donne point de garde, Incautus.
En se joüant il se donnoit de garde, Custodite ludebat.
Prendre garde, Animaduertere, Videre, Obseruare. B.
A quoy on doit prendre garde, Obseruabilis.
Bailler en la garde d'un huissier, In custodiam ostiario tradere. Ex Liu. lib. 22.
Ce prisonnier m'a esté baillé en garde, Hic captiuus in custodiam mihi traditus est. Liu. 16.
Prendre tousjours garde à quelque chose, In oculis habere aliquid.
Il faut prendre garde que, etc. Videndum est ne obsit benignitas.
Pour y avoir souvent prins garde on, etc. Ex obseruatu dicunt eum equum habere annos sexdecim.
Pren garde à ce, Hoc vide.
Je n'y pren point garde, il ne m'en chaut, Non laboro.
On a prins garde et apperceu, Obseruatum est.
Pren bien garde qu'est-ce que tu feras, Vide quid agas.
Qui prend garde, et de bien pres, Animaduersor acer et diligens.
Les gardes d'une espée.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • garde — 1. (gar d ) s. f. 1°   Action de garder, de conserver, de défendre quelqu un ou quelque chose, de surveiller quelqu un ou quelque chose. Avoir la garde d une bibliothèque, d un magasin. Il faut une garnison de trois mille hommes pour la garde de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • garde- — ⇒GARDE , élém. de compos. Premier élém. de compos.; issu du subst. garde, il forme des subst. gén. masc. désignant des pers. dont la fonction est de garder quelqu un ou quelque chose; issu d une forme du verbe garder, il forme des subst. masc.… …   Encyclopédie Universelle

  • Gardé — Garde steht für: einen besonderer militärischer Verband, der als Leibwache oder Haustruppe für den Ehrenwachdienst eingesetzt wird siehe Garde die Tänzerinnen im Karneval siehe Gardetanz ein Coupé von Škoda, siehe Škoda Garde eine… …   Deutsch Wikipedia

  • gardé — gardé, ée (gar dé, dée) part. passé de garder. 1°   Qu on surveille, dont on prend soin. Un enfant gardé par la bonne. 2°   Surveillé et soigné durant une maladie. Gardé dans sa petite vérole par une mère dévouée.    Dont la sûreté est protégée.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Garde — may refer to:;places: *Garde, Spain, town and municipality in Navarre, Spain *Garde, Tibet, village in Tibet *Garde, Shetland;persons: *Adele De Garde, American actress *Betty Garde (1905 1989), American actress *Giedo van der Garde (born 1985),… …   Wikipedia

  • Garde — Bandera …   Wikipedia Español

  • garde-bœuf — plur. garde bœufs [ gardəbɶf, gardəbø ] n. m. • 1845; de garder et bœuf ♦ Échassier (ardéidés), qui se pose sur les bœufs, les buffles, les éléphants, pour manger les larves parasites logées dans la peau de ces animaux. ⇒ pique bœuf. ● garde bœu …   Encyclopédie Universelle

  • Garde — Sf std. stil. (15. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. garde m. Leibwache . Dies ist seinerseits mit Übergang von w zu g aus awfrk. * warda, einer Entsprechung zu unserem Warte, entlehnt. Täterbezeichnung: Gardist (deutsche Bildung).    Ebenso… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • garde — garde·bras; garde·robe; passe·garde; sauve·garde; …   English syllables

  • Garde — (fr.), 1) eigentlich Wache; dann 2) die Leibwache des Regenten eines Staates. Eine solche findet sich schon sehr früh bei den assyrischen u. persischen Monarchen unter verschiedenen Benennungen. Alexander der Große nahm dazu die Söhne der… …   Pierer's Universal-Lexikon